Abbaye de Penthemont, Paris

Maîtrise d’ouvrage
SCI Bellechasse

Maîtrise d’œuvre
Architecte : Chaix & Morel
Maîtrise d’œuvre d’exécution et OPC : AIA Management

Programme
Restructuration d’une ancienne abbaye en immeuble de bureaux

Surface
12 500 m² SU

Coût
50 M€

Calendrier
Livraison 2019

Gérer l’exception au quotidien
Jour après jour, l’équipe de MOEX d’AIA MP a dénoué sur ce chantier d’une complexité hors du commun plusieurs points critiques de nature inhabituelle.
À mi-parcours du chantier, la dimension hors norme de la réhabilitation de ce monument historique en plein cœur du 7e arrondissement de Paris impressionne : voisinage exigeant de ministères, espaces de stationnement rarissime, facilité de circulation pour des engins de chantier quasi nulle, surfaces pour le stockage ou la base de vie minimalistes, exigences liées à la dimension patrimoniale, déploiement d’immenses systèmes de parapluies sur la totalité des bâtis, difficultés techniques exceptionnelles… à résoudre quotidiennement ! Ou, pour l’anecdote… un bunker de la Seconde Guerre mondiale à détruire en respectant une charte de chantier à faibles nuisances ! Cette complexité globale requiert, de la part de l’équipe des trois maîtres d’œuvre d’exécution AIA management et du pilote mobilisés, une attention sans relâche, une communication soutenue, une flexibilité et une réactivité accrues face aux enjeux de gestion financière et administrative.

L’objectif est d’accompagner le maître d’ouvrage dans l’évolution de ses besoins, et ce, dans une enveloppe budgétaire non extensible, et de tenir les délais de deux ans impartis, en dépit du contexte et de l’environnement : d’une part, un projet scindé en deux programmes, avec deux marchés et trois types de protections du patrimoine (inscrit, classé et PSMV), soit un triple niveau d’obligations, deux preneurs, deux futures exploitations distinctes et, d’autre part, une pluralité d’acteurs mus par des tempos et des priorités asynchrones.

L’intervention sur un monument historique impose ainsi de redoubler de prudence sur l’ensemble des travaux effectués, sous l’œil vigilant des Architectes des Monuments historiques. Une fois le curage complet réalisé, le parti était de préserver l’enveloppe, la structure, et en particulier la charpente. Or un chantier d’une telle démesure apporte son lot journalier de découvertes et de problèmes techniques à résoudre : ici une lucarne ou une charpente plus abîmée que prévu, là le passage d’une cloison, de réseaux, d’une porte…
Faute d’un relevé 3D initial, l’analyse critique des plans d’exécution par l’équipe d’AIA Management a permis d’anticiper le plus possible l’ensemble des écueils et de répondre aux exigences de qualité et d’esthétique du maître d’ouvrage. La présence d’un large réseau d’experts au sein du groupe AIA a facilité la gestion des points critiques inhabituels, tels que l’épineuse synthèse des réseaux dans un contexte de réhabilitation d’un monument historique pour concilier, par exemple, des voûtes existantes, le passage de gaines d’air, le respect de contraintes acoustiques avec les exigences programmatiques.

+