Tour Lumière, Tours

Maîtrise d’ouvrage
SNI Grand Ouest

Maîtrise d’œuvre
Architecte : Jacques Ferrier
Ingénierie : AIA Ingénierie
Maîtrise d’œuvre d’exécution et OPC : AIA Management

Programme
Tour de 17 niveaux de logements et bureaux

Surface
28 150 m² de plancher

Coût
8,3 M€

Livraison 2016

L’édifice, signé Jacques Ferrier, mise sur une tour en piédestal avec la volonté de mettre en scène un rez-de-chaussée haut afin de donner de la légèreté et de la perspective au projet. L’ouvrage cylindrique de 17 niveaux est recouvert en façade par un bardage métallique.

Cette nouvelle tour, qui culmine à près de cinquante mètres de hauteur, propose un ensemble harmonieux composé de 83 logements mixtes, de 10 000 m² de bureaux et d’un restaurant inter-entreprises.

AIA Management, titulaire des missions de maîtrise d’œuvre d’exécution et d’OPC, a dû mettre en place une organisation de chantier particulière dans le cadre de cette tour faisant appel à des modes constructifs spécifiques.

En effet, la réalisation d’un ouvrage tel que la Tour Lumière nécessite inévitablement une action soutenue en amont du projet afin d’appréhender l’ensemble des enjeux et contraintes inhérentes à l’opération.

L’objectif est d’anticiper une organisation de chantier optimale en ayant recours, par exemple, à la préfabrication des murs courbes, ou en coulant les noyaux avec deux niveaux d’avance.

La singularité de ce mode constructif se traduit également par différentes contraintes de logistique qui nécessitent une attention particulière dans le pilotage et l’organisation de chantier.

La Tour Lumière a représenté un véritable défi pour les équipes de chantier, sur un site extrêmement urbanisé, de faible emprise au sol, en interface avec le Cher et ses aménagements existants d’un côté, et les bâtiments restés en exploitation durant la durée du chantier de l’autre. Il a donc fallu mettre en place des méthodes spécifiques pour assurer l’approvisionnement des matériaux sur site.

À cet environnement contraint viennent s’ajouter les particularités de la construction d’une tour de grande hauteur puisque les flux de matériaux ne se font plus nécessairement horizontalement, mais verticalement. Une réponse concrète a été apportée avec la mise en place de lifts, d’une grue et d’un échafaudage de grande hauteur.

Enfin, la réalisation d’une étanchéité provisoire en deux faces, au R+7 et R+12, a fortement participé à remporter le challenge que représentait la livraison de cette tour de dix-sept étages dans un laps de temps réduit.

AIA Management a su mettre à profit ses compétences et son savoir-faire pour veiller à la conformité de l’ouvrage, et livrer le projet de la Tour Lumière dans un délai ambitieux de vingt-quatre mois.

+